mardi,26 janvier 2021
Accueil Derniers articles Fougamou: des forestiers épinglés pour gestion peu orthodoxe des forêts communautaires

Fougamou: des forestiers épinglés pour gestion peu orthodoxe des forêts communautaires

Depuis quelques semaines des tensions sont perceptibles entre les populations des villages Kouagna et Mamiengué  dans le département de Tsamba-Magotsi et certains opérateurs économiques exploitant leurs forêts communautaires. En effet, ces derniers sont accusés de non-respect des valeurs mercuriales applicables  dans la gestion de ce type de forêt. 

En effet, alors que la législation prévoit que les prix doivent être payés en fonction des essences, certains exploitants forestiers s’illustreraient par des agissements peu orthodoxes. Au village Kouagna, les populations se plaignent du non-respect par la Société des Bois de la Ngounié (SBN) des prix inscrits dans la décision n°000926/MFE/SG/DGF/DFCom fixant les valeurs mercuriales des bois en grumes applicables dans les forêts communautaires. Une situation qui serait à l’origine du climat délétère actuellement perceptible entre les deux parties et qui pourrait à terme aboutir à une rupture du contrat. 

Une situation similaire au village Mamiengué, où la société Alpha Production y exploite du bois dans la forêt communautaire du village depuis janvier dernier ne respecterait pas les valeurs mercuriales applicables. L’entreprise accumulerait une ardoise impayée de 8 millions de FCFA prévue pour la réalisation des projets communautaires à l’instar de la construction d’un économat. Suite à cette difficulté, les responsables de l’association Diambu Ga Mangu, chargée de la gestion de la forêt communautaire, ont aussi décidé de ne pas renouveler le contrat s’achevant en janvier 2021.

Ces manquements révélés lors d’une récente mission de terrain par l’ONG Conservation Justice et Muyissi Environnement ne sont d’ailleurs pas les premiers cas mis en lumière. C’est le cas des tensions enregistrées entre  la communauté du regroupement du village Mokabo dans le département de la Douya-Onoye, l’administration et la société Gabon Wood Industrie (GWI) ou encore dans la localité de Ndolou, ou l’exploitation forestière est assurée par les sociétés Forestry Development GABON (FDG), Gabexfort (OBG) et Bois et Menuiserie du GABON (BMG) et dont les cahiers de charges signés entre les opérateurs et les communautés villageoises présenteraient des points opaques et non conformes.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion