mardi,20 avril 2021
AccueilDerniers articlesForêts: la fondation Albert II de Monaco en soutien des efforts du...

Forêts: la fondation Albert II de Monaco en soutien des efforts du Forest Stewardship Council au Gabon

Label environnemental dont le but est de s’assurer que la production de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts, le Forest Stewardship Council (FSC), entend oeuvrer aux côtés des autorités gabonaises dans le cadre de son accord de coopération avec le ministère des Eaux et Forêts. Déjà actif dans la formation des agents dudit ministère, le FSC vient de recevoir un soutien de poids puisque désormais la fondation Prince Albert II de Monaco va soutenir ses efforts au Gabon comme annoncé ce mercredi 24 février.

Alors qu’il s’est donné l’ambition de faire certifier toutes les concessions 

forestières du pays d’ici à fin 2022, le Gabon entend s’entourer d’acteurs de premier plan à l’expertise reconnue à l’image du Forest Stewardship Council (FSC). Et cela tombe bien, puisque le Label environnemental entend également mettre à contribution son expertise technique pour que le gouvernement avance dans sa résolution vers la réalisation de cette ambition.

Nouvelle preuve de cette volonté d’aider le Gabon dans sa quête de normalisation de sa gestion forestière, la signature d’un accord avec la fondation Prince Albert II de Monaco comme annoncé ce mercredi 24 février. En effet, créée dans le but de « répondre aux menaces préoccupantes qui pèsent sur l’environnement de notre planète », cette fondation dont l’action cible prioritairement les pays qui sont fortement impactés par les effets des changements climatiques, devrait notamment apporter un peu plus de visibilité aux efforts du pays.

Débuté en 2015 et consistant à l’adaptation des principes et critères FSC version 5.2, le processus de révision de la norme nationale en République Gabonaise continue donc de faire des émules. Pour rappel, celle-ci devrait entrer en vigueur le 15 mars prochain après avoir été soumise à des essais sur le terrain et à la participation des parties prenantes pour garantir son applicabilité.

Avec plusieurs activités prévues au cours du premier semestre 2021 dont la mise en place d’un programme d’action pour la certification de toutes les concessions forestières, la formation des agents des différents ministères concernés ou encore la Commission d’une étude sur la cartographie des Paysages Forestiers Intacts au Gabon, le FSC entend aller encore plus loin dans son approche. Une approche qui se veut désormais transversale.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Bestheinfusion