Football: Mario Lemina ou l’ascension fulgurante d’un crack

Mario Lemina, international gabonais © D.R

Champion du monde U20 en 2013 aux côtés d’un certain Paul Pogba,  champion d’Italie à deux reprises, finaliste de la ligue des Champions en 2017 face au Real Madrid, Mario Lemina a connu une ascension expresse. Passé de Lorient à la Juventus Turin, en passant par l’Olympique de Marseille, celui qui fait aujourd’hui les beaux jours de Southampton en Premier League, s’est livré au cours d’un entretien pour Eurosport.



« Face à Manchester United, les gens ont pu constater mon vrai niveau », le ton est donné. Milieu de terrain « box to box » comme il se qualifie luimême, l’international gabonais évolue aujourd’hui dans le plus puissant championnat de football au monde, se frottant chaque week-end à certains des meilleurs footballeurs de la planète.

Né à Libreville, celui qui a effectué tout son parcours junior en France, faute de structure nationale capable de bonifier son talent, a connu une folle ascension. Débutant sa carrière à Lorient, puis transféré à Marseille où il passera « une saison magnifique avec Marcelo Bielsa », le jeune joueur ira ensuite à la Juventus pour se frotter « à ces joueurs de classe mondiale ».

S’il reconnait volontiers avoir eu « un parcours atypique » dans la mesure où il n’a « pas vraiment eu le temps de s’imposer dans les clubs où il est passé », il reste néanmoins lucide sur ses  énormes capacités et sur « les lacunes tactiques » qu’il doit combler, pour devenir un des meilleurs à son poste.

Mario Lemina, international gabonais © D.R

Transféré à l’été 2017 à Southampton, alors que « les dirigeants et les coaches voulaient absolument qu’il reste », il aura depuis franchi un palier. Joueur plus complet, il est fréquemment annoncé dans de prestigieux clubs européens, mais sa maturité le pousse à rester chez les Saints, pour définitivement s’imposer au plus haut niveau.

Conscient qu’en tant que « cadre, il se doit de montrer l’exemple », mais aussi qu’il finira par céder aux sirènes d’un cador européen, le natif de Libreville se veut pragmatique en indiquant « pour moi les choses sont très claires : je veux rester dans ce club, m’y imposer, l’aider à se maintenir et ensuite on verra ». Dans le top 10 des meilleurs dribbleurs d’Europe, Lemina est de cette génération dorée gabonaise, qui aujourd’hui, fait la fierté de tout un pays.

Laissez votre commentaire