Football: Issa Hayatou condamné à payer plus de 16 milliards de Fcfa d’amendes

Issa Hayatou © D.R

Alors que la Confédération  africaine de Football (CAF), étudie avec attention la situation du Cameroun quant à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN), l’ancien président de l’organisation, le Camerounais Issa Hayatou, vient d’être lourdement  condamné. Ainsi, selon plusieurs médias, l’ancien homme fort du football africain devra s’acquitter  d’une amende de plus de 16 milliards de Fcfa pour « abus de position dominante ».

Voilà une situation qui devrait faire réfléchir plus d’un. Débarqué de son poste de président de la Caf il y a un peu moins de deux ans, Issa Hayatou vient d’être condamné  par le tribunal de commerce du Caire, à verser une amende de près de 16 milliards de Fcfa (24,5 millions d’euros), pour « abus de position dominante » par rapport à l’attribution de droits de diffusion.

En effet, les autorités égyptiennes accusent l’ancien dirigeant de la Caf et l’organisation en elle même, d’avoir enfreint les règles de la concurrence lors de la signature d’un accord exclusif de retransmission des compétitions africaines avec Lagardère Sports. Cité dans plusieurs affaires de corruption pendant et après son mandat qui a duré trois décennies,  l’ancien « empereur du foot africain » est une nouvelle  fois dans la tourmente.  

S’il juge cette condamnation de « passablement grotesque », Issa Hayatou a d’ores et déjà  indiqué qu’il compte faire appel de cette décision. Prônant une « diffamation intolérable », il a en outre souligné  que « l’affaire est orchestrée avec un agenda politique et pour le bénéfice de certains individus ».

Laissez votre commentaire