vendredi,17 septembre 2021
AccueilA La UneFootball: dans le groupe de la «mort», les Panthères vont devoir sortir...

Football: dans le groupe de la «mort», les Panthères vont devoir sortir les griffes

Ecouter cet article

A un peu plus de cinq mois du début de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 au Cameroun, les Panthères du Gabon qualifiées dans la douleur, savent désormais à qui elles vont se frotter. En effet, dans un groupe C déjà considéré comme le groupe de « la mort » par bon nombre d’observateurs, les joueurs de Neveu affronteront tour à tour les Comores le 10 janvier, le Ghana le vendredi 14 janvier et finiront par le Maroc le mardi 18 janvier. Trois matchs. Trois finales avant l’heure. Qui se disputeront toutes à Yaoundé.

Après une campagne éliminatoire marquée par de nombreux soubresauts dont la nuit horrible passée en terre gambienne, à même le sol à l’aéroport de Banjul, les Panthères du Gabon, qualifiées au détriment des Léopards de la RDC après une victoire à domicile 3-0, vont désormais tourner la tête vers la compétition reine du football africain. Reversé dans un groupe C ultra relevé avec notamment les « Black Stars » du Ghana, quadruple vainqueur de l’épreuve (1963, 1965, 1978 et 1982), la bande à Aubameyang aura fort à faire.

En effet, dans un groupe C qui ressemble fortement à celui dans lequel se logait les joueurs gabonais lors de la CAN 2012, les poulains de Patrice Neveu auront fort à faire aussi bien face aux « Cœlacanthes » du Comores 133ème nation FIFA, qu’aux « Lions de l’Atlas » du Maroc 32ème nation FIFA et 4ème africaine. Des « Lions de l’Atlas » qui pourront bien évidemment compter sur leur arme fatale, Hakim Zyech, qui évolue du côté de Chelsea après un passage réussi à l’Ajax Amsterdam.

Peu ou pas verni pour leur retour dans la plus prestigieuse compétion africaine avec un tirage difficile, la bande à Aubameyang, Lemina, Bouanga et Boupendza devra donc jouer chacun de ces matchs comme s’il s’agissait d’une finale. Que ce soit face aux Comores le 10 janvier, le Ghana le 14 janvier ou le Maroc le 18 janvier, les Panthères devront donc sortir les griffes à chaque rencontre pour espérer « aller au bout » comme le martelait il y a quelques mois le capitaine des Gunners. 

Dans une compétition où le meilleur classement obtenu que ce soit par le Azingo National ou les Panthères, reste un quart de final, cette génération dorée qui concentre tous les espoirs d’un pays en proie à de nombreux doutes aussi bien sociaux qu’économiques, devra donc se surpasser voire se sublimer pour l’honneur, pour la patrie, pour le drapeau. Toute chose qui au regard de la qualité d’un effectif auquel devrait s’ajouter prochainement David Sambissa, n’a rien d’impossible. A noter que lors du premier tour, tous les matchs des Panthères se dérouleront à Yaoundé.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop