mercredi,15 septembre 2021
AccueilA La UneFootball: à moins de cinq mois de la CAN, les Panthères affichent...

Football: à moins de cinq mois de la CAN, les Panthères affichent un niveau inquiétant

Ecouter cet article

Défaites ce mercredi 1er septembre à Benghazi par les Chevaliers de la Méditerranée Libyens pour le compte de la première journée des éliminatoires du mondial 2022, les Panthères du Gabon affichent un niveau inquiétant. Du gardien Anthony Mfa Mezui peu rassurant, au trio d’attaque resté muet tout au long de la partie en passant par une défense apathique, les joueurs de Patrice Neveu n’ont pas affiché leur meilleur visage.

Des Panthères sans inspiration! Opposées aux Chevaliers de la Méditerranée ce 1er septembre pour le compte de la première journée de la phase de poule des éliminatoires du mondial 2022, Pierre Emerick Aubameyang et ses coéquipiers n’ont pas offert leur meilleur visage. Loin s’en faut. Face à un adversaire pourtant à leur portée, les joueurs de Patrice Neveu n’ont jamais semblé en mesure de remporter la partie en dépit d’une ouverture du score dès la 11ème minute de jeu. 

En effet, manquant aussi bien de sérénité que de cohésion à l’image des milieux de terrains Lemina-Guelor et Poko qui ont semblé se marcher sur les talons tout au long de la partie, ou du trio d’attaque resté muet, les Panthères ont fait peine à voir. En dépit de quelques fulgurances notamment de Denis Bouanga sur son côté, les joueurs de Neveu se sont révélés incapables de franchir le rubicon Libyen sur une simple attaque placée.

Brouillon à l’image de Mario Lemina. Désordonnés à l’image d’une défense qui n’a jamais semblé coordonnée ou d’un gardien peu rassurant aussi bien dans ses sorties aériennes que dans ses anticipations. Individualistes à l’image de Kanga ou Bouanga qui ont toujours fait la touche de trop. Les Panthères affichent un niveau inquiétant à quelques jours d’affronter les Pharaons d’Egypte.

A quelques mois de la phase finale de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 au Cameroun, une compétition dont le Gabon s’est qualifié au forceps, difficile de comprendre que cette équipe manque autant de cohésion, d’envie et d’ambition dans le jeu. Une situation qui ne manquera sûrement pas d’interpeller le technicien français en vue d’améliorer la performance collective.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop