Fonction publique: «Libérez nos bons de caisse. Les travailleurs ne sont pas des esclaves»

© D.R

Ce lundi 6 août 2018, des fonctionnaires en colère se sont retrouvés en masse devant le ministère de la Fonction publique pour réclamer leurs bons de caisse. Lancée en juillet dernier par le ministre de la Fonction publique, de la modernisation du service public en charge de la réforme de l’Etat, Ali Akbar Onanga, l’opération n’aurait pas permis la distribution de ce document utile à la perception du salaire d’être distribué à l’ensemble des agents.



Selon les témoignages recueillis sur place, cette montée de fièvre aux abords du ministère de la Fonction publique est due à l’incapacité de cette administration à renseigner les nombreux agents publics sur la situation de leurs bons de caisse.  Mécontentements, pour se faire entendre, ces fonctionnaires ont donc décidé de barricader l’entrée du ministère et d’incendier des pneus.

«Libérez nos bons de caisse. Les travailleurs ne sont pas des esclaves», «Où sont passés nos bons de caisse?», sont les messages de colère qu’ils ont inscrits sur des banderoles avant de les afficher à l’entrée de l’édifice ce lundi matin. Ces fonctionnaires en colère, près d’une centaine, qui ont également incendié des pneus ont poussé les agents de police en poste à l’entrée du bâtiment à la riposte.

Pour le ministère de la Fonction publique, les agents publics qui ont effectué le mouvement d’humeur de ce matin sont impatients. «La commission des recours a déjà siégé et les conclusions seront rendues publiques dans quelques jours sinon dans quelques heures», a précisé le directeur général de la Fonction publique (DGFP), Aimé Brice Sackyss. 

Par ailleurs, une communication officielle du ministère de la Fonction publique,  de la modernisation du service public en charge de la réforme de l’Etat, sera faite prochainement afin d’édifier les fonctionnaires ayant effectué des recours sur la conduite à tenir quant au retrait de leurs bons de caisse.

Laissez votre commentaire