Fonction publique: les agents des PME vent debout contre la réforme

Des agents du ministres des PME en piquet de grève © GMT

Le mouvement de grève lancé le 12 mars 2018 dernier par Dynamique Unitaire sur l’ensemble du territoire national est loin d’avoir trouvé son épilogue. Ce dernier semble bien suivi au sein du ministère de la Protection des investissements privés, de l’Entrepreneuriat national, des Petites et Moyennes entreprises, du Commerce et de l’Industrie où des agents observent actuellement un piquet de grève devant leurs locaux sis à Awendjé dans le 4ème arrondissement de Libreville.

Malgré la très faible mobilisation dans certaines administrations, le mouvement de grève décrété par Dynamique unitaire est suivi au sein du département ministériel dirigé par Madeleine Berre. Rencontrés sur place, les agents n’entendent pas lâcher du leste si leurs revendications ne sont pas prises en compte par le gouvernement qui jusqu’à présent est resté silencieux.

Les agents des PME comme leurs collègues grévistes des autres administration fustigent la mise en place du paiement au trentième des salaires des fonctionnaires. «Nous ne comprenons pas que le gouvernement veuille désormais payer les fonctionnaires comme au privé, c’est-à-dire que nous serons rémunérés par jour alors que nous ne savons pas précisément comment est effectué ce calcule. Pire s’il faut qu’on soit rémunéré de cette manière, il faut qu’on sache si par exemple les heures supplémentaires seront comptabilisées», a dénoncé un gréviste qui a requis l’anonymat.

Concernant la suppression de l’avancement automatique, les agents craignent que le nouveau principe d’avancement au mérite conduise à des dérives, notamment sur les responsables syndicaux puisque la décision sera désormais dévolue aux responsables administratifs. «Nous ne voulons pas de ce principe qui pourrait avoir pour conséquence de bloquer la carrière de certains agents», a martelé notre interlocuteur.  

En visitant les bureaux, nous avons d’ailleurs pu constater qu’ils étaient quasiment vide, outre la présence de quelques directeurs généraux et leurs secrétaires. Les agents de ce ministère exhortent dès lors le gouvernement à revenir sur ces mesures qui au demeurant affectent leurs conditions de travail et vide la qualité de fonctionnaire de toute sa substance.