Le FMI débloque une enveloppe de plus de 55 milliards de Fcfa en faveur du Gabon

© D.R

Hier mercredi 1er Août 2018, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé l’octroi au Gabon d’un nouveau prêt dans le cadre de l’accord triennal consenti en juin 2017. Ainsi, le prêt d’un montant de 102 millions de dollars US (55 milliards de Fcfa) vient s’ajouter aux précédents déjà reçus par les autorités gabonaises en ce qui concerne le mécanisme élargi de crédit (MEDC).

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par l’institution de Bretton Woods hier mercredi. Malgré les résultats mitigés enregistrés par le Gabon depuis la mise en place du Plan de relance de l’économie (PRE) qui ont conduit à la mise en place d’un mécanisme élargi de crédit (MEDC), les responsables du FMI ont décidé d’accorder au Gabon un nouveau prêt pour l’aider dans sa quête de sortie de crise.

En effet, David Lipton premier directeur adjoint du Fonds a indiqué pour justifier ce prêt que « les conditions macro-économiques s’améliorent lentement au Gabon mais la reprise demeure fragile ». Avec ce prêt qui vient s’ajouter aux sommes déjà déboursées, ce sont donc 300,7 millions de dollars (170 milliards de Fcfa) qui ont été versés au Gabon à ce jour, soit un peu moins de la moitié des 642 millions de dollars (364 milliards de Fcfa) promis par l’institution.

Dans un contexte de crise et d’austérité, marqué par de nombreuses mesures prises par le gouvernement en vue d’assainir les finances de l’Etat et surtout d’en réduire son train de vie, ce prêt accordé par le FMI  constitue à minima un motif de satisfaction pour les autorités. Car malgré «les dérapages budgétaires substantiels» souligné par la délégation présente au Gabon en juin dernier, elle lui a tout de même accordé plus de 55 milliards de Fcfa.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire