FMI: bientôt une deuxième tranche d’appui budgétaire pour le Gabon?

Jean-Fidèle Otandault et la délégation du FMI © Africtelegraph

Du 19 au 21 février dernier, séjournait à Libreville une délégation du Fonds Monétaire International (FMI), conduite par Alex Segura Ubiergo. Cette délégation de l’institution de Bretton Woods, avait pour mission d’évaluer à la fois les performances économiques, mais aussi les efforts du gouvernement gabonais en matière de maîtrise des dépenses publiques, et d’augmentation de recettes propres.



Le Gabon, englué dans une crise économique sans précédent depuis plusieurs mois, devra pour s’en sortir prendre un certain nombre de décisions stratégiques, notamment en matière de bonne gouvernance. De ce fait, la délégation du FMI qui a récemment séjourné à Libreville, avait pour objectif principal de s’assurer que le gouvernement gabonais remplissait bien sa part de contrat.

Si plusieurs évaluations ont été menées au cours de cette mission, deux d’entres elles avaient une importance capitale. Il s’agissait de celle relative à la maîtrise des dépenses publiques et de celle concernant les augmentations des recettes propres. C’est donc sur la base de ces dernières, que l’institution internationale décidera si le Gabon peut ou non recevoir la deuxième tranche d’appui budgétaire.

A cet effet, des rencontres ont eu lieu entre la délégation du FMI, les ministres du Budget, Jean-Fidèle Otandault, du Pétrole et du Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue et de l’Economie, Régis Immongault Tatangani, afin de s’assurer que les réformes mises en place sont bel et bien engagées. Un tour des régies financières (impôts, douanes et Trésor), a également été effectué par cette délégation.

Laissez votre commentaire