Finances publiques : Le gouvernement promet plus de rigueur en 2018

© D.R

Dans une impasse socio-économique sans précédent depuis l’année écoulée, le gouvernement a donc décidé pour sortir de cette crise, de durcir le ton face aux nombreux manquements qui freinent son action.

En effet, si une meilleure gestion des finances publiques lui a été imposée par le Fonds monétaire international, dans le cadre du mécanisme élargi de crédit. Le pays conscient de ces enjeux, va devoir mettre les bouchées doubles pour atteindre ses objectifs, notamment en réduisant considérablement le train de vie de l’Etat.

Le pays souhaitant mobiliser d’ici la fin de l’année pas moins de 2600 milliards de Fcfa dans son budget. Pour ce faire, des mesures ont déjà été prises telles que la baisse des salaires des membres du gouvernement de 10%, ainsi que ceux des des responsables des institutions constitutionnelles et des présidents des conseils d’administration des sociétés publiques et parapubliques; mais aussi le gel des achats de véhicules administratifs, ou encore le gel des embauches des fonctionnaires.

En plus de ces mesures déjà à saluer, le gouvernement étudie d’autres pistes, notamment celles menant à l’élimination pure et simple des matricules fictifs, doublons et autres retraités qui perçoivent encore leurs salaires en plus de leurs pensions, car si la masse salariale est passée de 732 milliards Fcfa à 710 milliards Fcfa en 2 ans, d’énormes progrès doivent encore être réalisés, étant donné que le pays ne compte qu’environ 100 000 fonctionnaires et agents publics.

Laissez votre commentaire