samedi,16 octobre 2021
AccueilA La UneFinance: la Commercial Bank of Centrafrique passe sous pavillon BGFIBank

Finance: la Commercial Bank of Centrafrique passe sous pavillon BGFIBank

Ecouter cet article

Malgré ses 3500 milliards de FCFA de Total bilan en 2020 et un résultat net qui a enregistré une hausse historique, le groupe BGFIBank d’Henri Claude Oyima entend renforcer un peu plus son impact dans la sous région. Après le Cameroun où il entend intégrer le top 3 des meilleurs et des plus grandes banques du pays, celui-ci vient désormais de faire flotter son drapeau dans le ciel centrafricain, à travers le rachat de la Commercial Bank of Centrafrique(CBCA). 

Ex filiale de la Commercial Bank, ​​le groupe bancaire de l’homme d’affaires camerounais Yves Michel Fotso, passé depuis sous l’actionnariat majoritaire de l’Etat centrafricain, la Commercial Bank of Centrafrique(CBCA) vient de prendre un nouveau tournant décisif. C’est ce que laisse penser son rachat par le groupe BGFIBank, du Tycoon gabonais Henri Claude Oyima.

En effet, alors qu’il était jusqu’ici resté évasif sur son avenir au sein de la Banque qu’il avait nationalisée en 2013, l’Etat centrafricain a décidé de lâcher du lest dans cette opération, comme en témoigne l’officialisation ce vendredi 17 septembre par le groupe bancaire gabonais « de l’acquisition de cette nouvelle filiale ». Une acquisition qui confirme l’ambition régionale du groupe aux 3500 milliards d’actifs.

Intervenant tout juste un mois après que Faustin Archange Touadéra et Henri Claude Oyima ont évoqué les axes de ce partenariat stratégique entre BGFIBank et CBCA, cette officialisation sonne comme un tournant majeur dans le projet stratégique « Dynamique 2025 » du groupe bancaire gabonais. Toute chose qui devrait se matérialiser dans les prochains mois par l’augmentation des fonds propres de la banque à hauteur de 10 milliards de FCFA.

Dans un contexte difficile renforcé par la crise sanitaire liée au coronavirus, BGFIBank vient donc par cette nouvelle acquisition, confirmer ses velléités d’expansion régionale et de leadership panafricain. Un leadership qui devrait être renforcé au terme de cet exercice puisque selon Henri Claude Oyima, « les résultats arrêtés au 30 juin 2021 sont en progression par rapport à juin 2020 ».

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop