Fête du travail: les autorités appellent à la cohésion sociale

Emmanuel Issoze Ngondet a assisté au défilé du 1er mai avant de démissionner © D.R

Le gouvernement gabonais a profité de la commémoration de la Fête du travail ce 1er mai 2018, à l’occasion du défilé qui s’est tenu à l’esplanade du palais du Sénat, pour non seulement décorer les travailleurs du secteur public et privé, mais aussi pour appeler ses partenaires à la cohésion sociale.

Célébré cette année sous le thème de «La cohésion sociale et la promotion de l’emploi», la fête de travail de ce 1er mai célébrée par un défilé des travailleurs à l’esplanade du palais du Sénat, et présidé par le Premier ministre sortant Emmanuel Issoze Ngondet, a vu la participation de près 4000 travailleurs dont plusieurs formations syndicales qui n’ont pas manqué de prendre la parole. «(…) Cette fête du travail donne l’occasion au gouvernement et aux travailleurs de regarder au fond la nature de leur relations», a indiqué Fridolin Mvé, représentant des 17 centrales syndicales.

Pour Emmanuel Issoze Ngondet, qui s’est exprimé avant de déposer sa démission dans l’après-midi, « le thème de cette édition oblige les deux parties à une nécessité cohésion pour une meilleure participation à la vie sociale. La promotion de l’emploi est un objectif majeur pour le gouvernement afin de réduire le chômage, lutter contre la pauvreté et la précarité». Un thème choisi en effet, pour rassurer les partenaires sociaux quelques peu réservés sur la matérialisation des engagements consentis d’accord partie.

Une cérémonie qui s’est poursuivie par la remise des décorations aux travailleurs du secteur public et privé, pour leurs 30 ans de loyaux services passés au sein de leurs différentes entreprises et administrations. Des médailles d’or, d’argent et de Bronze décerné à plus d’une 100 de récipiendaires, par l’ensemble des membres du gouvernement sortant.

Laissez votre commentaire