mercredi,23 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesFête des mères: les femmes du RPM pour une plus grande implication...

Fête des mères: les femmes du RPM pour une plus grande implication dans la politique

Le siège du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) a servi de cadre à la célébration de la fête des mères ce dimanche 30 mai 2021. Occasion pour les femmes de cette formation politique de réfléchir et d’échanger, sur «la promotion de la participation des groupes généralement marginalisés et sur le rôle des femmes dans les partis politiques et leur circonscription électorale». 

Cette célébration placée sous le sceau de la réflexion a vu la participation de plusieurs femmes membres des partis politiques de l’opposition et de  hauts cadres du RPM notamment les députés Edgard Owono Ndong et Jean-Robert Goulongana. C’est d’ailleurs à ce dernier qu’est revenu de dévoiler la volonté pour ce parti politique de placer la femme au coeur de ses activités  . 

Lors de son discours de circonstance, la déléguée nationale du mouvement des femmes modernisatrices Blandine Obone Ebang a tenu à inviter chaque femme à s’impliquer dans le débat politique. « Si la politique, se comprend comme étant la gestion équilibrée de la cité, en vue d’un bien-être commun, alors la mère doit cesser d’être une spectatrice passive des situations déshumanisantes auxquelles nous faisons face au quotidien », a-t-elle indiqué. 

C’est avec  plusieurs présents que le président de cette formation politique a manifesté sa gratitude envers les mères de son parti. « En ce jour solennel de votre fête, je viens vous dire tout le plaisir et l’honneur pour nous d’être avec vous (…) Tous nos encouragements pour vos activités génératrices de revenus. Nous sommes de tout cœur, nous les hommes du RPM avec vous car ici nous voyons la complémentarité », a-t-il déclaré. 


« Les places dans les partis ne se décrètent pas, il faut s’affirmer pour pouvoir y occuper des positions. Les femmes ont des capacités mais souvent, elles se détournent des partis parce que soit elles sont occupées ailleurs, soit elles ne perçoivent pas l’intérêt d’être dans les partis » , a pour sa part exhorté l’honorable  Jean-Robert Goulongana.

Laissez votre commentaire

BATIPLUS Batidays