mardi,21 septembre 2021
AccueilSportFegafoot: les recours Bosco Alaba Fall et Placide Xavier Bourdette rejetés

Fegafoot: les recours Bosco Alaba Fall et Placide Xavier Bourdette rejetés

Ecouter cet article


L’élection de Pierre Alain Mounguengui du 21 avril dernier, vient très certainement de prendre un tournant décisif. Le 7 mai 2018, la commission chargée d’examiner les recours de Bosco Alaba Fall et Placide Xavier Bourdette dirigée par Elie Nazaire Obiang Bekale. Elle les a rejeté, confirmant ainsi la réélection PAM à la tête de l’instance faîtière du sport roi gabonais.

C’est ce qui ressort du communiqué publié par la commission des recours dont le quotidien L’Union a obtenu une copie. Présidée par Elie Nazaire Obiang Bekale, ladite commission a purement et simplement rejeté les recours des candidats Bosco Alaba Fall et Placide Xavier Bourdette, confirmant ainsi l’élection de Pierre Alain Mounguengui à la tête de la Fédération gabonaise de Football.

Lire aussi >> Fegafoot: l’élection de Pierre Alain Mounguengui pourrait être invalidée

En effet, après examen des dossiers, la commission qui a statué au cas par cas, et a reconnu la légalité de la plupart des délégués, à l’exception de ceux des associations des footballeurs, des arbitres et des entraîneurs. Elle a déclaré à propos des délégués votants «irréguliers», que dans la mesure où ils ont voté «à bulletins secret (…) il n’est pas possible de déterminer vers quel candidat a été orienté leur vote afin de l’en déposséder». Elle a ensuite conclu qu’étant au «nombre de trois sur un total de trente cinq votants, leur vote n’a pas été de nature à influencer de manière substantielle l’issue du scrutin».

Réagissant à l’issue de la décision de la commission, Alaba Fall qui n’a pas exclu de saisir à nouveau la FIFA. «Une honte pour notre football», a-t-il déclaré avant de rappeler que «pour les mêmes faits, l’élection de M. Moukagni Iwangou a été annulée dans le temps». Il a conclu en disant que c’était «un hold-up électoral orchestré par les commissions électorales et de recours».

Xavier Bourdette quant à lui s’est dit «surpris par cette décision» avant d’ajouter qu’ «il faut simplement que les gens apprennent à respecter les lois». Pour rappel, les recours introduits par les deux candidats malheureux, portaient essentiellement sur le manque de légitimité de certains délégués.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop