La Fegaboxe sommée d’organiser de nouvelles élections par la Fédération internationale de boxe

© D.R

Nouveau coup de théâtre à la tête de la Fédération gabonaise de boxe (Fegaboxe), l’instance dirigeante de cette discipline au Gabon a été sommée ce mercredi 25 Juillet 2018, d’organiser de nouvelles élections par la fédération internationale. De ce fait, après les remous occasionnés par Alfred Bongo à la tête de l’organisation, il va falloir pour l’équipe dirigeante intérimaire, organiser de nouvelles élections.

C’est en substance le contenu d’un courriel envoyé par le directeur exécutif de la Fédération internationale de boxe amateur (AIBA), à Pierre Anguinga Dickson, président intérimaire de la fédération gabonaise de boxe et dont nos confrères de Gabon All Sport ont obtenu une copie. Après l’imbroglio causé par l’élection d’Alfred Bongo entachée d’irrégularités, les présidents des ligues avaient voté pour son éviction et porté l’actuel président par intérim à la tête de l’instance.

C’est donc à ce dernier qu’a été adressé ce courriel du directeur exécutif de l’AIBA datant du 25 Juillet dernier, et dans lequel il lui est notifié que «suite à la réunion de l’Exécutif de l’AIBA, nous vous informons que le Comité n’a pas reconnu les nominations de vos élections en raison du non-respect du processus». C’est donc la suite logique de l’action entreprise par les présidents des ligues qui avaient déjà souligné cet aspect.

Même si on imagine que cette élection ne sera qu’une formalité pour Pierre Anguinga Dickson actuel président par intérim de la Fegaboxe, cet avertissement de l’AIBA jette le discrédit sur les autorités gabonaises qui on le rappelle, avaient continué de soutenir Alfred Bongo malgré le non-respect avéré des statuts durant son élection.

Laissez votre commentaire