Féfé Onanga: «Moukagni Iwangou est un opposant du ventre»

Féfé Onanga, président du Mouvement populaire des radicaux © D.R

La nomination de trois ténors de l’opposition au gouvernement continue d’alimenter le débat au sein de la classe politique gabonaise. La dernière réaction en date est celle du leader du Mouvement populaire des radicaux (MPR), Féfé Onanga, qui au cours d’un point de presse a tiré à boulets rouges sur l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, Jean De Dieu Moukagni Iwangou qu’il qualifie de traître à la cause de l’opposition.

C’est réuni au siège de son association sis au quartier Chic dans le 2ème arrondissement de Port-gentil, que le chef de file de la résistance dans la capitale économique, a tenu à donner sa position sur la composition du nouveau gouvernement, notamment avec la nomination de Moukagni Iwangou en qualité de ministre d’Etat, chargé de l’Enseignement supérieur.

A cet effet, il a traité ce dernier de «d’opposant du ventre». il a indiqué ne pas être surpris par l’entrée au gouvernement du leader d’Union et solidarité (US). «Il a toujours flirté avec le pouvoir en place et nous le savions. C’est la pression populaire qui l’a fait reculer lorsqu’il a été nommé la première fois», a-t-il précisé. Il a jugé fallacieux les arguments employés par Moukagni Iwangou pour justifier son entrée au gouvernement, soulignant «qu’il va au gouvernement servir ses propres intérêts».

Malgré l’interdiction faite au MPR d’organiser des rassemblements, même dans les lieux privés, son représentant tient mordicus que le salut pour le peuple gabonais réside dans la résistance incarné par Jean Ping, qu’il considère comme le président élu des gabonais et donc l’unique détenteur de la légitimité.  

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire