Faute de budget, la fête des cultures n’aura lieu qu’à Libreville

Alain Claude Bilie-BY-Nze, Ministre en charge de la Culture © GMT

Alain Claude Bilie-BY-Nze, l’actuel ministre en charge de la Culture, a annoncé au cours d’une conférence de presse animé ce jeudi 24 mai 2018, sur le site du Musée National des Arts et traditions, que la fête des cultures n’aura finalement lieu cette année encore, uniquement à Libreville. L’exclusion des autres villes trouve son origine dans la crise conjoncturelle que traverse le pays, réduisant ainsi le budget dédié à cet événement.

Initialement prévue pour se tenir sur l’ensemble du territoire, ce vendredi 25 mai, la fête des cultures n’aura finalement lieu qu’à Libreville, sur le site de l’avenue Jean Paul II, dans le 2ème arrondissement. Cette restriction à la capitale, se justifie selon le ministre de la Culture, Alain Claude Bilie-By-Nze, par des contraintes budgétaires, doublés de délais assez courts.

«A l’origine, la fête des cultures devait normalement avoir lieu simultanément sur l’ensemble du territoire. Mais compte tenu des délais restreints pour pouvoir finaliser cette manifestation et des contraintes budgétaires, la fête des cultures sera une fois de plus célébrée uniquement à Libreville sur le site principale du boulevard Jean Paul II», a déclaré le membre du gouvernement à la presse.

Destinée à permettre à l’ensemble des gabonais et des différentes communautés vivant au Gabon, de pouvoir enfin participer à cet événement culturel, en présentant leur savoir-faire, le célébration annuelle des cultures sur l’ensemble des neuf provinces est finalement renvoyée pour l’année prochaine si tout se passe pour le mieux. 

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire