jeudi,20 janvier 2022
AccueilA La UneFaustin Laurent Bilie Bi Essone: «le Premier ministre ne semble servir que...

Faustin Laurent Bilie Bi Essone: «le Premier ministre ne semble servir que de faire valoir»

Ecouter cet article

Le bras de fer opposant le gouvernement et les membres de la société civile réunis au sein du mouvement Copil citoyen au sujet de l’Arrêté n°0685/PM  fixant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales de prévention, de  lutte et de riposte contre la propagation du Covid-19 n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est sans conteste celle du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) qui s’est interrogé sur le rôle réel de l’actuel Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda qui semble désormais dépassée par les évènements. 

C’est par la voix de son secrétaire exécutif Faustin Laurent Bilie Bi Essone que cette formation politique a tenu à réagir à la passe d’armes observée ces derniers jours entre le gouvernement dirigé par Rose Christiane Ossouka Raponda et la société civile. Si le RPM est longuement revenu sur le déroulement de ce bras de fer ayant abouti à l’annulation de l’arrêté n°0559/PM du 25 novembre 2021, il s’est étonné des contorsions pour faire passer par la force lesdites mesures. 

Le secrétaire exécutif relève qu’après la décision n°043/CC du 24 décembre 2021 portant annulation de l’arrêté, deux fait curieux confirment l’entêtement du gouvernement. « Le premier c’est qu’en moins de 5 heures de temps, le Gouvernement a pu combler l’absence de procédure qui lui a été reprochée par la Cour Constitutionnelle », a-t-il indiqué. Le deuxième fait curieux c’est qu’en lieu et place du Premier ministre et du porte-parole du gouvernement, c’est le Ministre de l’Intérieur et son conseiller en communication qui prennent la direction de cette « opération scabreuse ».

Toute chose qui selon Faustin Laurent Bilie Bi Essone démontre que Rose Christiane Ossouka Raponda « ne semble alors servir que de faire valoir ». Assurément les instructions viennent d’ailleurs, on imagine, de la Présidence. Et l’on veut prendre les populations pour des demeurés qui ne comprennent rien, s’est insurgé le responsable du RPM.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop