samedi,19 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneFAO: le projet «Des Classes Vertes» présente un bilan élogieux et des...

FAO: le projet «Des Classes Vertes» présente un bilan élogieux et des perspectives encourageantes

Réunis ces 25 et 26 janvier 2021 par visioconférence et en simultanée au Cameroun, au Congo et au Gabon pour faire un point de bilan sur le projet, « Des Classes Vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive », la quarantaine de participants présents à ces assises, a pu se rendre compte de l’impact dudit projet. Entre expériences acquises et perspectives, ces derniers ont pu formuler des recommandations pour la pérennisation des acquis.

Lancé en 2018 au Cameroun, au Gabon et au Congo, le projet « des classes vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive » a connu un premier épilogue ce mardi 26 janvier 2021. Au terme d’un atelier régional réunissant une quarantaine de participants dont le Directeur Général de l’Agriculture du Congo et le Directeur Général du Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM), les parties prenantes ont évoqué expériences acquises et perspectives.

En effet, deux ans après sa mise en œuvre, ce projet de « Classes Vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive » financé à hauteur de 314 000 US dollars par  l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a notamment permis de promouvoir des techniques innovantes de production auprès des jeunes en milieu scolaire et dans les communautés, tout en mettant l’accent sur la valeur nutritive des aliments et leur impact sur l’état nutritionnel.

Ouverts par  les remarques liminaires d’Hélder Muteia, Coordonnateur du Bureau Sous-régional pour l’Afrique centrale, et le discours de Gabriel Mbairobe, ministre de l’Agriculture et du Développement Rural du Cameroun, qui ont tous deux insisté sur l’importance de ce projet face à la « faible implication des jeunes et de la prise en compte insuffisante des aspects de la nutrition dans les programmes de développement agricole », ces travaux ont donc permis de tirer les leçons et identifier les perspectives.

Par ailleurs, conciliant « les enfants avec les bons procédés d’agriculture tout en leur faisant aimer les champs », ce projet des « Classes Vertes », a permis de développer « la passion qu’aura cette jeunesse pour l’agriculture ». Entre échanges d’expériences, perspectives, et formulation de recommandations pour la pérennisation des acquis, cet atelier, bien que s’étant tenu par visioconférence, a donc permis de réunir trois aspects fondamentaux pour l’avenir du continent, à savoir : jeunesse, apprentissage et développement agricole.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance