La FAO et le gouvernement lancent le «Projet de Développement de la Statistique» dans le secteur agricole

Hélder Muteia Représentant de la FAO au Gabon et à Sao Tomé et Principe et Biendi Maganga-Moussavou © D.R

Dans l’optique de booster le secteur agricole, mais également de doter le pays des indicateurs de durabilité pour son développement, les autorités et leurs partenaires multiplient les pistes de réflexions. Ainsi, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le gouvernement gabonais, ont signé le 15 novembre dernier un accord portant sur le développement de la statistique dans ce secteur porteur.

C’est en présence de Biendi Maganga-Moussavou Ministre de  l’Agriculture et de l’élevage, et d’Alice Ouedraogo Représentante de la Banque mondiale, que Hélder Muteia Représentant de la FAO au Gabon et à Sao Tomé et Principe et Michel Auguste Busamba Secrétaire Permanent de la Commission Nationale des Travaux d’Intérêt Public pour la Promotion de l’Entreprenariat et de l’Emploi (CNTIPPEE), ont procédé le 15 novembre dernier, à la signature d’un Fonds Fiduciaire Unilatéral (UTF) appelé « Projet de Développement de la Statistique ».

En effet, destiné à offrir « un système de statistiques fiables et durable dans le secteur agricole », ce projet permettra de « contribuer à définir des politiques et stratégies plus efficaces en vue de réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire ». Trop souvent délaissé et ne représentant qu’environ 5% du PIB, le secteur agricole devrait pourtant bénéficier d’une plus grande attention au regard de son potentiel.

Conscient de cet état de fait, la FAO avec le soutien de la BM, a donc décidé d’apporter au gouvernement gabonais une assistance technique chiffrée à un peu plus de 2 135 000 dollars (1,232 milliard de FCFA) sur une durée de quatre ans. En outre, ce projet permettra au Gabon d’être au rendez-vous du Programme Mondial du Recensement de l’Agriculture 2020 de la FAO.

Par ailleurs, il cadre selon la FAO « avec les priorités retenues dans le Cadre de sa Programmation Pays », en plus de s’inscrire dans le cadre du Plan Stratégique Gabon Emergent à l’horizon 2025. A terme, ledit projet permettra « la mise en place et le développement du nouveau système CountrySTAT-Gabon pour la diffusion et l’archivage des résultats du recensement Général de l’Agriculture et des autres données statistiques sur l’alimentation et l’agriculture ».

Laissez votre commentaire