FAO : Défis et possibilités de l’affectations des terres

L’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient de rendre public un rapport sur l’évolution des affectations de terres qui peuvent avoir un impact sur la production agricole en rapport avec l’alimentaire, la conservation des écosystèmes et la diversité biologique.

Ce rapport traitant de la question de la situation des terres en 2016, apporte des indicateurs sur « les modèles de gestion et des plans d’affectation de celles-ci ». Aux dires de José Graziano da Silva directeur général de la FAO, « la situation des forêts du monde arrive à point nommé. Elle se prépare pour assumer son rôle pour aider les pays à mettre au point leurs plans, politiques et programmes nationaux en vue de la réalisation des objectifs de développement durables. » a-t-il dévoilé.

Par la suite, l’étude évaluative des ressources forestières mondiales de 2015, indique une superficie forestière mondiale « réduite de 129 millions d’hectares, soit 3,1% sur la période 1990-2015, et s’établit maintenant à un peu moins de 4 milliards d’hectares » poursuit le directeur général de la FAO.

Ce changement d’utilisation traduisant les actions des hommes et leurs impacts sur terre, « n’est pas forcément synonyme de changement de couvert ; celui-ci étant la couverture biophysique de la surface que l’on observe » précise José Graziano da Silva dans son rapport.

© Crédits photo FAO.org

Laissez votre avis