Facturation forfaits internet : l’Arcep exige des comptes à Libertis, Moov, Airtel et Azur

C’est par un communiqué daté du 28 juin 2017, que l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), suite aux nombreuses plaintes des usagers est montée au créneau pour interpeller les différents opérateurs de téléphonie mobile sur la clarification de leurs tarifications.

En effet, le communiqué signé par Lin Mombo, président du conseil de régulation de l’Arcep, rappelle d’abord que l’institution dont il a la charge est régulièrement saisie par de nombreux usagers de la téléphonie mobile qui «se plaignent des conditions d’utilisation et de facturation des différents forfaits internet auxquels ils souscrivent auprès de leurs opérateurs

Précisant en outre que ces plaintes portent essentiellement sur «l’absence de message d’information prévenant l’usager de l’expiration de son forfait ainsi que le débit automatique par l’opérateur du compte bonus et du compte principal de l’abonné sans son aval». Le régulateur qui, reconnaît que ces plaintes rentrent dans le cadre de ses missions d’investigation, de contrôle et de traitement équitable des consommateurs, invite les opérateurs à communiquer largement, sans délai et par tous les moyens à leur convenance sur «les procédures de souscription des forfaits internet, leurs facturations et les modalités de débits des comptes abonnés.»

Par ailleurs, L’Arcep laisse un délai de huit jours aux opérateurs pour procéder à la publication de leurs catalogues des tarifs de détail.

Laissez votre avis