Les experts de la BEAC tablent sur une croissance positive pour le Gabon en 2018

Le gouverneur de la BEAC, Mahamat Abbas Tolli © D.R

Réuni le mardi 10 Juillet 2018 à Libreville autour de son équipe et en présence du gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le ministre de l’Economie Jean-Marie Ogandaga a présidé les réunions du Comité monétaire et financier et du Conseil national du crédit du Gabon. Ainsi, les experts de la BEAC ont indiqué au sortir de cette réunion, qu’ils prévoyaient une croissance en légère hausse pour le pays en 2018.

Alors que les mesures d’austérités continuent de battre leur plein depuis leur mise en œuvre le 28 juin dernier, Mahamat Abbas Tolli et son équipe ont indiqué en marge d’une réunion avec le ministre de l’Economie Jean-Marie Ogandaga, qu’ils prévoyaient une croissance oscillant entre 1,9 et 2% en 2018. Cette tendance se confirme donc après les récentes déclarations du Fonds monétaire international (FMI).

En effet, après examen de la situation économique du pays, les équipes du FMI avaient indiquées que malgré des «dérapages budgétaires substantiels», les perspectives économiques restaient positive et ils prévoyaient une croissance entre 1,9 et 2%. Les propos du gouverneur de la BEAC font donc écho à ceux du FMI, puisque les chiffres se rejoignent.

S’il a souligné le fait que «le secteur bancaire gabonais s’est montré résiliant nonobstant la difficulté de la conjoncture en 2017», Mahamat Abbas Tolli a également loué le fait que «le programme économique conclu avec le FMI marche bien». C’est donc un motif de satisfaction pour les autorités, dans un climat économique où les maîtres mots sont «redressement économique».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire