Exim Bank of China veut financer un projet de métro à Libreville

© D.R

Souhaitant doter la capitale gabonaise de divers moyens de transports urbains en vue de rendre plus fluide la communication, les autorités gabonaises envisagent plusieurs pistes. Ainsi, ce mercredi 1er Août 2018, le secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), a eu un entretien dans cette optique avec une délégation de la société chinoise, China Hyway Group Limited.

En évaluant les différents projets susceptibles de voir le jour au Gabon à moyen et long termes, les autorités gabonaises et la délégation de la société chinoise China Hyway Group Limited ont mis l’accent sur un certain nombre de projets d’envergure. Ainsi, il est notamment envisagé la construction d’un métro à Libreville, en vue de rendre la capitale plus sûre et surtout plus moderne.

En effet, le projet que souhaite porter China hyway group limited à Libreville sous l’impulsion de la Exim Bank qui souhaiterait le financer, s’inscrit dans la continuité de la construction du futur aéroport de Libreville. De plus, la société chinoise envisage d’investir dans plusieurs autres projets à l’image d’une liaison ferroviaire entre l’ADL et le futur aéroport d’Andeme.

Outre ces deux projets dont le financement se fera via un Partenariat publicprivé (PPP) s’ils se concrétisent, la China hyway group limited envisage de construire une ligne de chemin de fer entre Milingui et Mayumba, entre Franceville et Boumango, et accessoirement un téléphérique urbain à Franceville.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire