Etienne Dieudonné Ngoubou débourse 50 millions pour obtenir la liberté provisoire

Etienne Dieudonné Ngoubou ©D.R

Arrêté le jeudi 12 janvier 2017 dans le cadre de l’opération anti corruption  «Mamba», au motif qu’il aurait détourné la somme de 5 milliards de Fcfa, l’ancien ministre du Pétrole et des Hydrocarbures Etienne Dieudonné Ngoubou  aurait déboursé la coquette somme de 50 millions de Fcfa au titre de caution. Cette décision de liberté provisoire aurait été également motivée par la dégradation de son état de santé.



Très affaibli à l’ouverture de son procès le 30 août 2018, devant la Cour criminelle spéciale, l’ancien membre du gouvernement Etienne Dieudonné Ngoubou a réussi à obtenir une remise en liberté provisoire conditionnée par le versement d’une caution d’un montant de 50 millions de Fcfa. Détenu depuis plus d’un an, il est poursuivi pour détournement de deniers publics.

Selon son avocat Me Kevin Nzigou, cette décision intervient «après moult tentatives de demande de mise en liberté demeurées sans suite», mais aussi l’avis du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire qui  exhortait le gouvernement gabonais à « libérer immédiatement » le détenu et à lui accorder « le droit d’obtenir réparation sous la forme d’une indemnisation » tout en lui assurant « des soins médicaux appropriés et nécessaires ».

L’annonce de cette décision qui a été  faite par la Cour Criminelle Spéciale lors de l’audience du 5 octobre dernier, permettra sans doute au présumé pilleur des fonds publics d’avoir accès à des soins plus appropriés, ce dernier souffrirait d’un diabète dont le taux serait élevé. Etienne Dieudonné Ngoubou qui depuis son arrestation ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés devrait donc recouvrer sa santé pour mieux prouver son innocence présumée devant la haute juridiction spéciale.

Laissez votre commentaire