«Vous êtes qui pour parler à mes joueurs ?», la réplique de Cousin à Maganga Moussavou

Daniel Cousin et Pierre Claver Maganga Moussavou © D.R/GMT

Visiblement lassé des immersions répétées des autorités dans la gestion de la sélection, le sélectionneur national Daniel Cousin a décidé de trancher dans le vif. Ainsi, alors que les Panthères étaient menées au score à la mi temps ce samedi face au Mali, le vice-président de la République a jugé utile de se rendre dans le vestiaire pour « galvaniser les troupes », geste que Daniel Cousin a moyennement apprécié.

Accompagné du ministre des Sports Alain Claude Bilie By Nzé et du président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) Pierre Alain Mounguengui, le vice-président de la République Maganga Moussavou pensait sûrement bien faire. Ainsi, en allant dans le vestiaire à la mi temps du match face au Mali, ce dernier ne s’attendait sûrement pas à une telle réaction de la part du sélectionneur.

En effet, selon plusieurs sources, le sélectionneur aurait indiqué au VPR « Vous êtes qui pour parler à mes joueurs ? », s’en serait suivi un léger échange qui aurait conduit le sélectionneur à intimer l’ordre au VPR et sa délégation de « libérer le vestiaire ». Si de prime abord la réaction de Daniel Cousin peut paraître disproportionnée pour certains, elle est toutefois légitime.

Le sélectionneur étant le seul maître à bord, il appartenait donc à ce dernier d’être en communion avec ses joueurs. Ayant la fâcheuse habitude de s’immiscer dans la vie de l’équipe surtout lorsque cela n’est pas nécessaire, il serait temps que les autorités se limitent à leur rôle, en commençant par offrir à l’équipe et au sélectionneur une pelouse décente pour un match de cette importance.

Laissez votre commentaire