mardi,30 novembre 2021
AccueilDerniers articlesEtats-Unis: vers la commercialisation de la pilule anti-covid Merck

Etats-Unis: vers la commercialisation de la pilule anti-covid Merck

Ecouter cet article

Le laboratoire américain Merck a annoncé lundi 11 octobre dernier, via un communiqué repris par l’Agence France Presse (AFP), avoir déposé une demande d’autorisation en urgence auprès de l’Agence américaine du médicament (FDA), pour la commercialisation de sa pilule contre le covid-19. Un comprimé susceptible de réduire de moitié les risques de formes graves et de décès dus au covid-19. 

Selon les résultats d’un essai clinique mené par Merck, cette pilule, appelée olnupiravir, réduit par deux les risques d’hospitalisation et de décès lorsqu’elle est donnée à des patients dans les jours suivant un test positif au covid-19. Selon l’AFP, si ce médicament est approuvé par l’Agence américaine du médicament, il représenterait une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie. 

Pour sa demande d’autorisation, l’entreprise américaine se base sur des essais cliniques qu’elle a menés avec son partenaire Ridgeback Biotherapeutics auprès de personnes avec des cas légers ou modérés de covid-19 et au moins un facteur de risque aggravant. Celles-ci ont reçu le traitement dans les cinq jours après les premiers symptômes. Merck informe que « le taux d’hospitalisation chez les patients ayant reçu le médicament a été de 7,3 %, contre 14,1 % chez ceux ayant eu un placebo. Aucun décès n’a été constaté chez les personnes traitées avec le molnupiravir, contre 8 dans le deuxième groupe ». 

Le laboratoire a précisé travailler « activement avec les agences réglementaires du monde entier pour soumettre des demandes d’utilisation d’urgence ou d’autorisation de mise sur le marché dans les mois à venir ». Par anticipation, le groupe a déjà commencé la production de Molnupiravir à grande échelle et prévoit de fabriquer les doses nécessaires pour dix millions de traitements d’ici la fin de l’année. Merck a déjà passé des accords avec certains États, dont les États-Unis, qui ont prévu d’en acheter 1,7 million si le Molnupiravir était approuvé.

Laissez votre commentaire

Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop