État de santé d’Ali Bongo: l’Union africaine appelle «au strict respect de l’ordre constitutionnel»

Moussa Faki Mahamat président de la Commission de l'Union Africaine © D.R

Dans un communiqué du président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, publié sur le site du département paix et sécurité de l’Union africaine, organisation continentale qui se dit très attentive à la situation qui prévaut actuellement au Gabon, née des ennuis de santé du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a appelé les acteurs politiques et les institutions à faire preuve de responsabilité pour préserver le pays d’une instabilité.

Moussa Faki Mahamat, en concertation avec Paul Kagame président du Rwanda et actuel président de l’UA, a d’abord tenu à exprimer leurs  « sincères souhaits de prompt rétablissement au chef de l’État gabonais » avant de dire leur préoccupation quant à « certains développements en rapport avec la situation sanitaire du chef de l’État ».

Le Président de la Commission de l’Union africaine a appelé « l’ensemble des acteurs politiques ainsi que les institutions du pays à conjuguer, en toute responsabilité, leurs efforts en vue de préserver l’unité, la paix et la stabilité du pays » et a annoncé que l’organisation africaine « dépêchera dans les meilleurs délais une mission d’information et d’écoute à Libreville ».

Par ailleurs, Moussa Faki Mahamat n’a pas manqué de « réaffirmer l’indéfectible attachement de l’UA au strict respect de l’ordre constitutionnel ».

Laissez votre commentaire