État de santé d’Ali Bongo: Issoze Ngondet réfute avoir parlé de « non événement »

Décidément les relations entre le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet et l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique sont loin d’être au beau fixe. Réagissant à la polémique sur ses propos concernant l’état de santé du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba actuellement hospitalisé à Riyad en Arabie Saoudite, le chef du gouvernement a contesté la restitution faite par le journal qui avait soulevé une vive polémique dans l’opinion.  

En effet, lors de l’entretien accordé à l’hebdomadaire, Emmanuel Issoze avait jugé que les informations sur l’état de santé du président de la République étaient infondées et qu’il s’agit d’un « non-événement ». Une déclaration qui n’a pas manqué de susciter un véritable tollé au sein de l’opinion et qui avait littéralement enflammé la toile.  

Une version publiée par Jeune Afrique que conteste désormais le chef du gouvernement qui dit ne pas se reconnaître dans « la restitution écrite ». Dans le droit de réponse adressé au média dont nous avons pu obtenir copie, le service de la communication de la Primature indique qu’il est attribué à Emmanuel Issoze Ngondet  « des propos qu’il n’a absolument pas tenus ».  

Il fustige de ce fait « la mauvaise restitution de mes propos lors de l’interview que j’ai accordée à Jeune Afrique ». Ce d’autant que « cette interprétation erronée fait depuis lors l’objet de diverses interprétations et de manipulations tendancieuses pouvant mettre à mal la cohésion de la communication gouvernementale ». En effet, dans la retranscription de l’entretien le sujet évoqué est les « fake news » lancé par le média camerounais Vision 4. À la question de savoir s’il avait été saisi par la représentation du Cameroun avant la chaîne de télévision publique Gabon 24, il indique « Considérons que cela est un non événement » démontrant que la restitution de ses propos aurait été faite hors de son contexte.

Par ailleurs, le Premier ministre conclut en relevant que « s’agissant de l’état de santé du Président de la République, je réitère que la communication de son Porte Parole reste à ce jour la seule source d’informations objectives et crédibles ».

Laissez votre commentaire