État de santé d’Ali Bongo: Guy Nzouba Ndama dément tout désaccord avec l’Union nationale

Guy Nzouba Ndama président du parti Les Démocrates © D.R

Depuis l’annonce de l’hospitalisation du Chef de l’Etat Ali Bongo des suites d’une « fatigue sévère » selon la Présidence de la République contredite par la presse internationale qui parle plutôt d’un accident vasculaire cérébral (AVC), c’est une guerre de la communication que se livrent les acteurs de l’opposition et ceux du pouvoir. C’est le cas du président du parti Les Démocrates Guy Nzouba Ndama à qui on aurait attribué des propos mensongers concernant la position de l’Union nationale.

En effet, selon le site d’actualité laLibreville réagissant à la communication de l’UN qui demande au gouvernement d’être la seule voix autorisé à s’exprimer sur la santé du Président de la République mais aussi de faire preuve de transparence à ce sujet, le leader de LD aurait jugé « irresponsable » cette position.

Le même site retranscrit un pseudo entretien avec le président du parti d’opposition, où ce dernier estime qu« on peut être en désaccord politique avec le président. Mais profiter de cet événement malheureux pour tenter de mettre le feu aux poudres afin de se refaire une santé politique après une lourde défaite électorale, c’est proprement irresponsable. Moi, je ne mange pas de ce pain-là ». Une conversation que balaie d’un revers de la main le président de Les Démocrates.

L’ancien président de l’Assemblée nationale a condamné ces pratiques qui n’ont d’autre but que de semer le trouble au sein de l’opposition dans un entretien téléphone qu’il a accordé à Gabon Media Time. « Je viens de lire l’article d’un certain Hervé Mpiga attribuant des propos que j’aurais tenus contre monsieur Myboto. Ce monsieur Mpiga je ne pense pas d’abord le connaître, ensuite en séjour à koulamoutou depuis le 20 septembre je ne sais pas à quel moment il a pu enregistrer ces propos de ma part. Je démens donc catégoriquement ces affirmations mensongères qui n’honorent pas monsieur Mpiga dont l’objectif inavoué est de créer la zizanie entre deux leaders de l’opposition », a-t-il martelé.

Au moment où les yeux du peuple gabonais sont tournés vers l’Arabie Saoudite où se trouve le président Ali Bongo Ondimba et dont l’absence aura une incidence sur le bon fonctionnement des institutions, ces informations mensongères viennent encore « jeter le  trouble sur le sérieux des tenants du pouvoir ». Dans la même foulée d’ailleurs, Guy Nzouba Ndama a tenu à préciser qu’il s’exprimera officiellement sur ce sujet mais aussi sur l’issue des élections dans les jours à venir.

Laissez votre commentaire