État de santé d’Ali Bongo: «Appel à agir» devant la Cour d’appel de Libreville ce lundi 15 juillet

Les signataires de l’«Appel à Agir» © GMT

La demande d’expertise médicale d’Ali Bongo Ondimba ayant été déboutée par le président du tribunal de première instance, le collectif « Appel à agir » avait fait appel de cette décision le 15 mai dernier. Les dix membres de ce collectif viennent d’être convoqués en référé le lundi 15 juillet 2019, à 9h30 par le président de la 1ère chambre civile de la Cour d’appel judiciaire de Libreville.

Le collectif « Appel à agir » qui continue de clamer l’incapacité du président de la République à assumer ses charges à la tête du pays n’a pas baissé les bras quant à sa requête sur l’expertise médicale d’Ali Bongo Ondimba. Après avoir déposé un recours en mai dernier, les dix seront fixés sur leur sort la semaine prochaine. En effet, le président de la 1ère Chambre civile de la Cour d’appel judiciaire de Libreville, Paulette Akolly, les a convoqués en référé ce lundi 15 juillet 2019 à 9h30.

Dans cette affaire opposant Ali Bongo Ondimba au collectif citoyen  « Appel à agir » , la balance semble pencher vers le président de la République. Des observateurs estiment qu’il sera difficile pour la Cour d’appel judiciaire de Libreville d’accorder cette expertise médicale alors que dans le même temps le gouvernement affirme avec force et conviction que le chef de l’Etat est en bonne santé et qu’il dirige le pays. Comme l’a souligné Julien Nkoghe Bekale, « il n’y aura pas de vacance de pouvoir ». 

Il faut rappeler que le collectif « Appel à agir » a lancé un appel au « sursaut patriotique » le 28 février dernier à la Chambre de commerce de Libreville. Les dix compatriotes invitaient l’opinion nationale à barrer la route à « l’imposture »  et t à sauver le Gabon avant qu’il ne soit trop tard. Un appel qui semble avoir été entendu par une bonne frange de la population gabonaise, notamment les leaders syndicaux et politiques, même si pour le moment, seuls les discours font l’action.

Laissez votre commentaire