État de santé d’Ali Bongo: les Anciens cadres et dignitaires de la République appellent le gouvernement à communiquer

Des Anciens cadres et dignitaires de la République Gabonaise © D.R

C’est au cours d’une déclaration de presse qu’ils ont faite le vendredi 9 octobre dernier à la Chambre de commerce de Libreville, que le collectif des Anciens cadres et dignitaires de la République, par la voix de l’ancien membre de la Cour Constitutionnelle Paul Malekou ont appelé le gouvernement à s’exprimer sur l’état de santé d’Ali Bongo sans délai.

Ayant fait le constat de l’absence depuis plusieurs jours du chef de l’exécutif gabonais qui se trouve toujours hospitalisé en Arabie Saoudite à la suite d’une « fatigue sévère », selon le porte parole de la Présidence de la République Ike Ngouni, les Anciens  cadres et dignitaires de la République ont appelé le gouvernement d’Emmanuel Issoze Ngondet à faire une communication « claire, transparente et fiable » face à cette situation.

Pour Paul Malekou et les siens, « devant ce silence inquiétant et pour le moins embarrassant de la communication du gouvernement sur l’absence prolongée du président de la République, le peuple gabonais et la communauté internationale sont en droit de se poser la question de la vacance à la tête de l’exécutif », a-t-il déclaré.

Par ailleur, ce collectif a invité le Premier ministre et son équipe à indiquer la conduite à tenir notamment au terme des élections législatives et locales qu’à connues le Gabon. Ce qui est normal puisque que le parlement gabonais qui est fondamentalement bicameral se retrouve depuis la dissolution de l’Assemblée nationale avec une seule chambre en fonction.

Le gouvernement a par la suite été sommé de démystifier et stigmatiser les rumeurs de tous genres, les manœuvres et autres démarches parallèles susceptibles de créer la confusion dans l’esprit des citoyens, de perturber l’ordre public et la tranquillité sociale.

Laissez votre commentaire