ESS Gabon : l’ONEP en passe de déclencher une grève

Les salariés de ESS-Gabon en assemblée générale © D.R

Suite au départ de Shell Gabon devenu Assala Energy le 1er novembre dernier, la filiale ESS Gabon, entreprise de restauration collective, filiale du britannique Compass Group, leader mondial de la restauration sous contrat a décidé de son départ le 1er juin 2018, poussant les 392  employés à déposer un préavis de grève ce mardi 14 novembre 2017 au siège de la Direction générale de la société ESS Gabon.

C’est dans une note référée ONEP_BN_12/17_438 que la Secrétaire nationale chargée de la Réglementation, des Relations extérieures et de la Communication, Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong a informé le Directeur général de la société ESS Gabon d’un préavis de grève reconductible qui expirera le 20 novembre 2017 à 23h59. Ce préavis de grève intervient suite à la non prise en compte des préoccupations des employés de ESS Gabon.

Toutefois, la note a précisé que pour un retour à la sérénité au sein de l’entreprise, des conditions doivent être réunies. Il s’agit entre autres de «la présence d’un représentant du Group Compass ayant un mandat lui conférant le pouvoir décisionnel et d’un représentant d’Assala Energy; quel avenir pour les trois milles personnes (travailleurs et leurs ayant-droits) portées par les 392 emplois mis en péril par le départ du Groupe Compass du Gabon notamment de Gamba?; le versement d’une indemnité de bonne séparation avec ESS, la quote part des travailleurs dans le bonus de séparation entre Shell Gabon et le Groupe Compass, la conclusion d’un règlement à l’amiable entre ESS et ses ex-employés licenciés pour motif économique en décembre 2015…etc».

Une grève qui viendrait perturber le bon déroulement des activités vu le déploiement récent d’Assala Energy à Port-Gentil.

Laissez votre avis