Eric Dodo Bounguendza: «Je crois en la réconciliation»

Eric Dodo Bounguendza, SG du PDG © GMT

L’élection présidentielle d’août 2016 a indiscutablement laissé des stigmates au sein de la société gabonaise, avec pour conséquence la scission du pays en deux camps. Dans la droite ligne de l’appel à la réconciliation nationale lancé par plusieurs personnalités politiques, en tête desquelles Louis Gaston Mayila, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Eric Dodo Bounguendza a soutenu cette idée.

En effet, dans son n°2985 le magazine Jeune Afrique a donné la parole au secrétaire général du parti de «masse» qui a plaidé pour un apaisement du climat politique né du dernier scrutin présidentielle. Il a d’ailleurs estimé qu’il était temps de tourner la page de cette élection et  de proposer des idées susceptibles de développer le pays.

Le professeur d’université regrette que le débat politique actuel n’est pas à la hauteur de ce qu’il devrait être, il a invité les acteurs politiques de l’opposition comme de la majorité à privilégier les idées qui peuvent permettre la bonne marche du Gabon. «Nous, les politiques, avons une lourde responsabilité. Il est impératif de tourner le dos aux querelles de personnes, qui attisent les animosités», a-t-il relevé.

Prenant le pas de certains leaders de l’opposition qui plaident pour une réconciliation nationale réelle, Eric Dodo Bounguendza a lancé un appel à la responsabilité des acteurs politiques mais aussi à l’unité. «Parlons des idées! Au Gabon, deux ménages sur trois ont accès aux médias audiovisuels internationaux. Ils regardent ce qui se passe ailleurs. Si nous ne changeons pas et persistons à rester dans les invectives alors que notre société évolue, nous serons anachroniques. C’est pourquoi je crois en la réconciliation», a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire