ENSET: Nganga Kouya fait suspendre la nomination du nouveau DG

Donatien Nganga Kouya © Gabonreview

C’est dans un arrêt rendu le 27 septembre 2018 que le Conseil d’Etat saisi par le professeur Donatien Nganga Kouya, du reste Directeur général (DG) de l’Ecole normale  Supérieure de l’Enseignement Technique (Enset), a rendu sa décision relative au contentieux sur l’éligibilité aux fonctions de directeur général. Ladite saisine a débouché sur la suspension provisoire  des candidats postulants au poste de DG dudit établissement.

L’analyse de la requête introduite par Me Moutendi Mayila, avocat du requérant Pr Donatien Nganga Kouya en contestation de la nomination du nouveau directeur, a mis à nue le caractère illégal d’une telle procédure. En effet, la requête a démontré qu’une telle nomination se serait faite au mépris et en méconnaissance de l’article 3 du décret 00216/PR/MERSFC du 28 juillet 2017 et soutenu par l’arrêté 007/MESRS/CABM qui disposent que « Est éligible aux fonctions de directeur général de grande école, tout enseignant chercheur permanent justifiant d’une ancienneté d’au moins cinq ans et du grade de maître assistant au minimum ». C’est en ce sens que les juges administratifs ont débouté la décision du conseil d’administration présidé par le ministre de l’Enseignement supérieur Jean de Dieu Moukagni Iwangou.

La plus haute juridiction administrative du Gabon a simplement estimé que la nomination du nouveau DG par le conseil d’admistration de l’ENSET était entachée d’incohérences car ne respectant pas les dispositions précitées. C’est donc en toute logique qu’elle s’est prononcée en faveur du requérant.

Notons que le conseil d’administration qui s’était réuni avec pour ordre du jour, l’examen et audition des cinq candidats au poste de DG de l’Enset, avait invalidé la candidature du Pr Kouya pour défaut de bilan. Le requérant se sentant injustement écarté de la course au poste de DG au regard de l’absence de texte faisant allusion à la condition susmentionnée, laquelle constituerait un motif d’inéligibilité, a donc jugé utile de saisir le Conseil d’Etat.

De Plus, le Pr Kouya de part son grade de maître de conférence dont il est le seul à se prévaloir contrairement aux autres candidats, ne saurait expliquer les raisons du refus de sa candidature. Un refus qui au regard des raisons ayant motivé l’invalidation des candidatures dans d’autres établissements tombe véritablement sous le sens, « A l’Institut Supérieur des Technologies et à  l’Institut Universitaire des Sciences de l’Organisation  toutes les candidatures avaient été invalidées pour défaut de grade de maître assistant» a révélé le cabinet Mayila.

En attendant l’analyse de la requête au  fond par le Conseil d’Etat le Pr Donatien Nganga Kouya demeure le directeur général de l’ENSET.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire