lundi,13 juillet 2020
Accueil A La Une Enseignement à distance: le recadrage du directeur de l’IPN à Louis Patrick...

Enseignement à distance: le recadrage du directeur de l’IPN à Louis Patrick Mombo

C’est par le biais d’une communication rendue publique ce vendredi 24 avril 2020 que le directeur de l’Institut pédagogique national (IPN) Adrien Makaya a tenu à réagir aux propos du délégué général de la Convention nationale des Syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) qui dans une publication a laissé entendre que l’enseignement à distance au Gabon serait « une affaire d’argent et un véritable fiasco ». Tout en fustigeant le « manque d’objectivité de ces propos », le responsable de cette administration a tenu à édifier l’opinion sur les modalités de mise en oeuvre de ce programme qui doit permettre au apprenant de poursuivre l’assimilation du programme jusqu’à la reprise des cours. 

Global Media Time Gifpx

D’entrée de jeu, le directeur de l’IPN a tenu à expliquer que le projet de l’enseignement à distance (EAD) mis en place par le ministère de l’Education nationale, fait suite à la décision du 13 mars 2020 portant « fermeture de tous les établissements scolaires publics et privés sur l’ensemble du territoire jusqu’à nouvel ordre », ceci dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. Ainsi, ce programme a pour objectif de permettre « aux élèves de mieux consolider leurs acquis et d’amorcer en toute quiétude certains contenus du programme en attendant la reprise normale des cours »

Un projet qui dès sa mise en oeuvre n’a pas manqué d’être vigoureusement critiqué par délégué général de la Conasysed Louis Patrick Mombo, suscitant des interrogations de la part du directeur de l’Institut pédagogique national. « Aurait-il souhaité la solution de l’inaction, de l’ignorance ? », s’est questionné Adrien Makaya. Ce dernier a d’ailleurs relevé que « l’élégance, la probité et l’humilité auraient recommandé une réaction d’encouragement face à cet univers pédagogique inconnu ».

Abordant l’aspect technique de ce programme, le patron de l’IPN a indiqué qu’il a été assuré grâce à  l’assistance technique de l’Unesco, qui a procédé à la formation de 50 enseignants et encadreurs en ingénierie numérique de production de cours en ligne. Ces cours sont supervisés par l’Institut pédagogique national et l’Inspection générale des services. Il a aussi bénéficdu soutien d’autres partenaire, en l’occurrence l’Unicef, qui s’est engagé dans la reproduction et la diffusion des cahiers d’activités des élèves de 5ème année primaire, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Agence française de développement (AFD). 

« A ce stade, l’accompagnement des partenaires au développement est purement technique. La mise en oeuvre du projet EAD dans sa phase actuelle est financée sur fonds propres de l’Etat Gabonais », a précisé Adrien Makaya. Répondant aux propos du délégué général de la Conasysed selon lesquelles « les cours actuellement présentés à Gabon première sont le fait d’une ONG qui ferait dans l’Éducation », le directeur de l’IPN a précisé que l’enseignement à distance a été mis en oeuvre par le Ministère, avec l’appui d’une ONG locale, ceci sous la supervision de l’IPN, de la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire et Normal (DGESN), et sous l’oeil vigilant de l’Inspection Générale des Services. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt