ENS B: Sylvia Bongo s’assure de l’effectivité des travaux de réfection

Sylvia Bongo à l'école publique de l'ENS B © D.R

Dans le cadre de sa démarche citoyenne et communautaire, la première dame Sylvia Bongo Ondimba, s’est rendue ce mercredi 13 juin 2018, à l’école primaire de l’ENS B, dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville, afin de s’assurer de l’effectivité des travaux de réfection lancés il y’a deux mois par sa Fondation.

La première dame, par ailleurs présidente de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO), dans le cadre de son action qui vise à soutenir la réhabilitation et le renforcement des capacités des infrastructures scolaires du cycle primaire, a donc effectué une visite, ce mercredi, à l’école de l’ENS B, afin de s’assurer de la livraison des travaux de réfection qui ont débuté au mois d’avril dernier.

Accompagné d’une délégation composée du maire du 1er arrondissement, Jean Marie Boussegue, du chef du quartier, du directeur de l’ENS B et des entrepreneurs en charge des travaux, a passé au crible l’état actuel de l’établissement scolaire, qui, faut-il le rappeler, depuis sa création en 1982 subit sa première cure de jouvence.

Entièrement rénovée, au bénéfice des apprenants et du corps administratif, son directeur Claude Mve s’est dit particulièrement reconnaissant de l’acte posé l’épouse du Chef de l’Etat. «Avant notre école était appelée l’école du village, du fait de sa vétusté, personne ne voulait inscrire son enfant ici. Aujourd’hui nous croulons sous la demande. Nous avons une école qui brille, 36 ans après sa création. Nous disons merci à la FSBO, et la première dame qui a pensé à notre école», a-t-il indiqué.

Un mois après les actes de vandalisme qui ont détruit les premiers travaux de réfection de cette école, c’est sur des nouvelles bases que le personnel et les écoliers ont réceptionné les nouveau travaux. Ledit établissement scolaire qui bénéficie, à titre exceptionnel, d’un dispositif de sécurité a d’ailleurs été choisi comme site pilote d’un projet visant à promouvoir un label d’écoles citoyennes, où il fait bon d’apprendre.

La première dame du Gabon, a en marge de cette visite, également pu participer à deux ateliers de sensibilisation à la citoyenneté et à l’environnement avec un groupe d’élèves de ladite école en partenariat avec l’association environnementale Eco logik.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire