Enriqué Mamboundou empêché de réussir son retour dans la «résistance»

Enriqué Mamboundou président du mouvement La voix du peuple © GMT

Comme annoncé sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines, Enriqué Mamboundou Mamboundou devrait faire son retour dans les rangs de la résistance hier vendredi 22 décembre 2017, après plusieurs mois d’absence. L’événement était prévu se dérouler au terrain de basket d’Awendjé devant des milliers de jeunes gozistes. Ironie du sort, l’accès à cet espace pourtant loué, lui aurait été fermé par Alexandre Barro Chambrier, un autre combattant pour l’alternance et par ailleurs membre de la Coalition et président du RHM.

Pour célébrer son retour dans les rangs de la résistance, comme l’annonçaient plusieurs gabonais sur les réseaux sociaux, le Président du Mouvement La voix du Peuple, Enriqué Mamboundou Mamboundou, avait tout prévu, sauf un boycott de son action républicaine et démocratique.

En effet, c’est devant les médias nationaux et internationaux, en présence d’au moins deux milliers de jeunes gozistes venus de tous les coins de Libreville, que le président du mouvement La voix du peuple, Enriqué Mamboundou Mamboundou tenait à s’exprimer. Toutefois, la fermeture du portail du terrain de basket d’Awendjé a certes empêché qu’il tienne son discours mais la mobilisation de la jeunesse était une réussite.

Devant ce boycott, le président du mouvement La voix du peuple, n’a pas manqué de marquer son indignation : «Quelle est la différence entre Ali Bongo qui empêche à Jean Ping de tenir son meeting à Ntchoréré et Alexandre Barro Chambrier qui fait fermer le portail de ce lieu à Enriqué Mamboundou Mamboundou ?  Cela prouve l’immaturité des pseudo-opposants devenus dans le véritable combat de libération de ce pays du système qu’ils ont façonné et nourri de cruauté. J’ai loué ce lieu pour tenir mon discours de retour dans le combat en présence de ces jeunes gozistes. Mais voyez-vous le genre d’actions que posent certains opposants au sein même de l’opposition dans laquelle ils prétendent combattre le régime Bongo ? Nous ne déroberons point de ce combat qui a pour objectif de donner la voix aux enfants de pauvres que nous sommes. Ce pays est nôtre et nous  lutterons pour sa libération», a-t-il souligné.

Après ce rendez-vous réussi et manqué dans l’euphorie, le président du mouvement La voix du peuple, Enriqué Mamboundou Mamboundou, a donné rendez-vous à ses «combattants» dans le but de poursuivre leurs actions très prochaines.

Laissez votre commentaire