samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesEnlèvement d’enfant : le CLR dénonce une psychose «entretenue par des groupes...

Enlèvement d’enfant : le CLR dénonce une psychose «entretenue par des groupes d’individus»

Ecouter cet article

Les violences ayant éclaté à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d’informations sur des enlèvements d’enfants n’ont pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est celle du Centre des libéraux réformateurs (CLR) qui, dans un communiqué, s’est insurgé contre les événements meurtriers, indiquant que ceux-ci seraient le fait d’individus qui auraient le dessein de distiller « une psychose généralisée de nature à mettre à mal l’État de droit ».  

Ce communiqué signé du délégué général de cette formation politique, Nicole Assélé revient sur l’actualité marquante de ces derniers jours, plus précisément sur « des rumeurs persistantes d’enlèvements ou de tentatives de rapt d’enfant » qui a fini d’installer au sein des populations une « atmosphère de peur et de terreur » provoquant la vague de violences observée dans la journée du vendredi 24 janvier 2020. 

Pour le délégué général Nicole Assélé cette situation serait « entretenue par des groupes d’individus » et qui a eu pour conséquence « la constitution d’organisations d’autodéfense, ainsi qu’à l’exercice d’une justice populaire ». A cet effet, cette formation politique membre de la majorité présidentielle a exhorté le gouvernement  à « assumer pleinement ses responsabilités régaliennes, en garantissant à tous, la sécurité des biens et des personnes et permettre sans délais, le retour de nos enfants dans leurs écoles respectives »

Dans le même temps, elle n’a pas manqué de fustiger l’usage libertin et les dérives qui ont désormais cours sur les réseaux sociaux et qui tendent à ériger ces plateformes en « tribunal populaire ».

Laissez votre commentaire

Enami Shop