En voulant secourir sa mère, il tue son père de  «deux coups de pagaie sur la tête»

© Union.sonapresse.com

Les habitants du quartier Elong-Eko ont été témoins d’un drame qui risque de rester gravé dans leurs mémoires. Un jeune homme de 17 ans révolu, est accusé, par son oncle, d’être à l’origine de la mort de son père, âgé d’environ 45 ans, suite à deux violents coups de pagaie qu’il lui aurait assénés sur le crâne. Ce drame aurait eu lieu, alors qu’il tentait de séparer une énième bagarre entre son père et sa mère, rapport le site internet du quotidien l’Union.

Les faits se déroulent  au quartier Elong-Eko, sur la route de Donguila, à environ 15 km de Ntoum. Le présumé auteur du crime, K.K.M, lors de son interrogatoire a dit être intervenu pour secourir sa mère violentée par son géniteur. Soulignant pour se disculper, que les coups administrés à son papa ne pourraient être à l’origine de son décès, car soutient-il,  ce dernier souffrait d’autres pathologies qui l’ont envoyé dans l’au-delà.

Selon le rapport d’enquête de la brigade de gendarmerie territoriale de Ntoum une bagarre a éclaté entre le père et la mère de K.K.M. Le jeune homme, qui exerce l’activité de pêche, à peine a-t-il débarqué de la pirogue, que les voisins lui ont annoncé que ses parents, comme à leur habitude, sont en train de se battre. Excédé de ces disputes à répétition,  il va se précipiter vers le domicile.

Relatant le déroulement de la scène K.K.M explique que «Je me suis emparé de ma pagaie et me suis dirigé vers la maison, où j’ai trouvé ma mère au sol pendant que mon père l’étranglait. Et, sans réfléchir, je lui ai donné deux coups de pagaie sur la tête, qui l’ont fait saigner, avant qu’il ne s’écroule». Un acte qui aurait conduit à la mort du père. Toutefois, le mis en cause réfute cette hypothèse, il reviendra donc Officiers de police judiciaire (OPJ) en charge du dossier d’apporter des éclaircissements sur cette affaire familiale.

Laissez votre avis