En faillite la SNBG va licencier tout son personnel

Confrontée à d’énormes difficultés financières depuis des mois, la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) serait en faillite, rapporte le site d’actualité économique et financière Direct Infos Gabon (DIG).

Portant présentée comme le levier de l’industrialisation de la filière bois après la mesure d’interdiction d’exportation des grumes décidée en 2009, par Ali Bongo Ondimba, quelques mois seulement après son arrivée à la tête de l’Etat,  la SNBG va mettre la clef sous la porte, selon des informations rapportées à DIG par des sources internes à l’entreprise.

En cessation de paiement depuis des mois, le fleuron industriel national n’arrive plus à faire face à son passif exigible avec son actif disponible. Une situation accentuée par le fait que son usine d’Owendo est privée depuis des mois de sources d’alimentation en électricité.

La Société nationale des bois du Gabon qui sera reprise par un opérateur chinois, est en passe de licencier l’intégralité de ses agents. Un plan social allant dans ce sens a été engagé par la direction de l’entreprise. Affaire à suivre.

Laissez votre avis