jeudi,26 novembre 2020
Accueil A La Une Emmanuel Moulin nouveau directeur général du Trésor français, une bonne nouvelle pour...

Emmanuel Moulin nouveau directeur général du Trésor français, une bonne nouvelle pour le Gabon ?

Directeur de cabinet du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance Bruno Le Maire, Emmanuel Moulin présenté comme le monsieur « crises » de l’Économie de l’hexagone vient d’être propulsé à la tête du Trésor français. De facto au sommet du Club de Paris, ce « vétéran » des crises financières comme l’ont souligné nos confrères du journal Le monde, sera donc désormais l’interlocuteur privilégié des Etats africains dont le Gabon.

Il s’était récemment entretenu avec le ministre de l’Economie et de la Relance Jean-Marie Ogandaga dans le cadre des Paris InfraWeek 2020, évoquant avec ce dernier « l’évolution de la conjoncture économique et financière ainsi que les perspectives de l’économie gabonaise ». Désormais, il présidera aux destinées de la Direction générale du Trésor français.

Sans faire de vagues, Emmanuel Moulin 51 ans, jusque-là directeur de cabinet du ministre français de l’Economie, des Finances et de la Relance Bruno Lemaire, vient d’être porté à la tête du Trésor. « Vétéran » des crises financières, cet ancien administrateur suppléant de la Banque mondiale à Washington, sera donc désormais l’interlocuteur des pays africains.

En effet, au plus fort d’une crise économique qui devrait contraindre de nombreux Etats africains dont le Gabon, à revoir en profondeur leur stratégie d’endettement et surtout de désendettement, la nomination de cet ancien Secrétaire général du Club de Paris vient donner le ton. De bon augure semblet-il pour le Gabon, comme le révèle une source auprès du ministère de l’Economie, celle-ci semble également offrir des perspectives nouvelles.

S’il ne devrait officiellement prendre ses fonctions que d’ici quelques jours, Emmanuel Moulin suscite d’ores et déjà de vives attentes à l’immeuble Arambo dans l’optique de « faciliter les échanges avec ce partenaire historique qu’est la France ». D’ailleurs, au ministère de l’Economie et de la Relance, on n’hésite pas à rappeler que la rencontre « décriée » entre le « super techno » et Jean Marie Ogandaga n’avait rien de « fortuite ».

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion