mercredi,27 octobre 2021
AccueilA La UneElections 2018: le PDG gagne le pari de la mobilisation

Elections 2018: le PDG gagne le pari de la mobilisation

Ecouter cet article


La campagne électorale qui s’achève dans quelques heures a été l’occasion pour chaque état major politique de jauger de sa capacité de mobilisation sur le terrain. Sur ce point,  le Parti démocratique Gabonais (PDG) semble avoir gagné la bataille de la visibilité non seulement en menant une campagne de proximité, mais aussi avec une campagne digitale qui a littéralement supplanté ses principaux challengers pour les élections législatives et locales du 6 octobre prochain.

En effet, outre quelques exceptions au sein de l’opposition notamment l’Union nationale (UN), Les Démocrates (LD), le Rassemblement héritage et modernité (RHM) ou encore le parti Pour le changement (PLC), la bataille de la mobilisation semble avoir été gagnée par le parti au pouvoir, qui de bout en bout de ces 10 jours de campagne a su capitaliser ses chances de convaincre l’électorat, à travers un affichage massif, une présence structurée sur les réseaux sociaux avec un compte Facebook pour chaque circonscription électorale.

Après des lancements en grandes pompes souvent autour de l’ensemble des candidats de chaque circonscription, le « parti de masse » voulant s’assurer d’une « victoire cash et sans bavure » a opté pour une campagne de proximité articulée autour de causeries et d’actions de solidarité auprès de son électorat, qui d’ailleurs a généralement répondu présent lors de ces regroupements. Même si la mise à disposition de la subvention de campagne fut tardive, la deuxième partie de cet exercice semble avoir été négligée par une majorité de candidats.

D’Akieni en passant par Ntoum ou encore à Oyem, le Parti démocratique gabonais a mobilisé pendant ces jours de campagne des milliers de personnes pour les convaincre de porter leurs voix sur les candidats de cette formation politique, qui selon les directives de leur « distingué camarade président » Ali Bongo Ondimba veut « accélérer la transformation du Gabon ».  

Le PDG a aussi misé sur une campagne virale  sur la toile. Il n’est d’ailleurs pas rare de tomber au cours de sa navigation sur les réseaux sociaux sur la profusion de contenus concernant la campagne des candidats du parti d’Ali Bongo, qui semble avoir compris l’enjeu de prendre d’assaut les plateformes de communication digitale très prisées par les populations aussi bien de Libreville que de l’intérieur du pays. Un avantage de plus qui pourrait donner tout ses chances au parti au pouvoir de remporter la majorité à l’Assemblée nationale, même si pour le moment l’inquiétude demeure sur l’affluence que va connaître ce double scrutin.

Il faudra donc attendre le samedI 6 octobre 2018 au soir pour voir si la capitalisation de toutes ces stratégies a eu un impact majeur sur les populations et peutêtre attendre pour le cas des législatives des duels des plus épiques entre le parti au pouvoir et l’opposition.  

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop