Elections 2018: le PDG ambitionne d’accélérer la transformation du Gabon

Vue de Libreville, capitale du Gabon © D.R

C’est le message qu’entend délivrer l’ensemble des candidats investis par le Parti démocratique gabonais (PDG) dans le cadre des élections législatives et locales prévues pour ce 6 octobre 2018. Pour appuyer ce message, ils entendent décliner les nombreux changements enregistrés ces 10 dernières années sur les plans économique, social et environnemental qui mettent inexorablement le Gabon sur la voie de l’émergence.

Après près de 10 ans de magistère du président de cette formation politique, le parti de masse entend poursuivre et accélérer les réformes entamées dans tous les domaines. Pour ces deux scrutins qui permettront le renouvellement de l’Assemblée nationale et des conseils municipaux et départementaux,  il est question pour les portes étendard du parti  d’expliquer aux populations le bien fondé de voter PDG.

Sur le plan économique, le parti au pouvoir peut se targuer d’un bilan quelque peu mitigé mais avec des réalisations palpables. C’est le cas notamment de la New Owendo international port (NOIP) qui contribue efficacement à la lutte contre la vie chère en multipliant par deux la capacité portuaire de la capitale et en abaissant de 25 % les coûts de passage, mais aussi faire du Gabon une escale commerciale significative sur l’Atlantique. Avec le développement de la zone économique de Nkok, c’est des milliers d’emplois qui ont été créés avec pour corollaire de réduire de manière significative le taux de chômage.

Des efforts que le parti au pouvoir entend consolider en mettant un accent notamment sur les questions d’emploi, d’éducation avec la réhabilitation des établissements publics; la santé avec le renforcement des plateaux sanitaires et le lancement de l’immatriculation de masse à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale; mais encore de l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’électricité

Le message qu’entend porter le parti de masse est celui de l’accélération du rythme des réformes structurelles qui permettront au Gabon d’affronter avec les meilleurs armes les grandes mutations qu XXIème siècle.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire