Elections 2018: Ndong Meyo confiant sur sa victoire

Raymond Placide Ndong Meyo candidat aux légistives dans le 5ème arrondissement de Libreville © D.R

Ce jeudi 4 octobre 2018, la tête de liste du parti des Sociaux démocrates gabonais (SDG), qui brigue la députation au 5ème arrondissement de Libreville Raymond Placide Ndong Meyo a animé son meeting de clôture de la campagne électorale au quartier Lalala à Droite. Au cours de cette rencontre populaire, il a appelé les populations à faire le choix de la sécurité et à voter pour un candidat qui aura un apport considérable sur le développement de la circonscription.

Le choix du carrefour Lalala à Droite pour la clôture de sa campagne n’était pas fortuit pour le candidat des sociaux démocrates qui selon lui est un «épicentre de son arrondissement». Comme il a rappelé tout au long de ses échanges avec les populations il était nécessaire de faire le bon choix au moment d’être dans l’isoloire.

Il a remercié les milliers d’hommes et de femmes qui ont pris part à la manifestation et a profité de l’occasion pour expliquer l’enjeu que revêtent ces élections. «les élections législatives, c’est pour choisir votre député à l’assemblée nationale et conséquemment les membres du gouvernement. Les élections municipales, c’est pour avoir des conseillers municipaux, la mairie du 5éme et l’hôtel de ville de Libreville. Il s’agit donc d’aller dans de grandes institutions », a-t-il indiqué.

L’actuel membre du gouvernement a relevé que les difficultés rencontrées par les populations sur le plan économique et social pouvaient trouver des débuts de solution au sein de l’Assemblée nationale car c’est dans cette institution que l’on vote les budgets qui engagent les grandes décisions. Revenant sur la suite à donner à ces élections, il a dit s’inscrire dans la politique prônée par  le président Ali bongo. «Lorsqu’on gagne une élection, on doit travailler avec tout le monde. Ceux qui ont voté pour nous et ceux qui n’ont pas voté pour nous » a souligné Raymond Placide Ndong Meyo.

Pour que les populations appréhendent mieux ces élections, il a pris l’exemple d’un fonctionnaire qui veut un crédit bancaire auquel on demande un apport Personnel. Pour le candidat son apport est ce qu’il a déjà réalisé comme action pour l’arrondissement notamment «La maison Obame et le marché de Lalala». Après cette dernière note, il a invité les populations à voter massivement pour lui. Il estime être le choix intelligent «lorsque je suis tête de liste,  ce n’est pas pour aller rigoler je sais de quoi je parle », a-t-il affirmé, évoquant ainsi son expérience à la mairie du 5ème arrondissement.

Laissez votre commentaire