Elections 2018: Minlama Mintogo craint des détournements par les DG candidats

Dieudonné Minlama Mintogo, président d’Ensemble pour la République © GMT

Alors que ce profile dans quelques jours l’ouverture de la campagne électorale le président d’Ensemble pour la république Dieudonné Minlama Mintogo a, dans une déclaration, tenu à exprimer ses inquiétudes sur le risque d’une possible  dilapidation des deniers publics par certains responsables administratifs investis par le Parti démocratique gabonais (PDG).

Pour l’ancien candidat à l’élection présidentielle, les mesures d’austérité prises par le gouvernement ont eu pour corollaire de réduire significativement les revenus des Gabonais. Une situation qui sans aucun doute a des répercussions également sur des présidents de conseil d’administration et directeurs généraux des entreprises publiques.

Investis pour la plupart par le parti au pouvoir, Dieudonné Minlama Mintogo estime qu’il y a des craintes de voir ces derniers mettre la main sur les caisses des entités qu’ils dirigent pour financer leur campagne. « Pour financer leurs campagnes, nos candidats  DG vont-ils résister à l’envie de puiser dans les caisses, déjà très fragiles des entreprises et autres administrations dont ils ont la charge ?  Dans tous les cas, le réveil  risque d’être difficile à la fin de ces scrutins », s’est-il inquiété.

Des inquiétudes qui pour certains observateurs sont légitimes au vu des situations similaires déjà enregistrées dans le passé, où des responsables des entreprises publiques s’étaient allègrement servis dans les comptes de ces dernières.

Laissez votre commentaire