Elections 2018: l’Union nationale et Héritage et modernité se coalisent

Alexandre Barro Chambrier et Zacharie Myboto © D.R

En prélude aux prochaines élections législatives et locales, l’Union nationale et le Rassemblement héritage et modernité ont procédé à la signature d’un accord de candidatures uniques pour ces deux scrutins.  Un acte qui selon les responsables de ces deux formations politiques membres de la Coalition pour la nouvelle République s’inscrit dans l’esprit de l’unité affiché durant l’élection présidentielle de 2016.

C’est devant les cadres des deux partis que le président de l’Union nationale Zacharie Myboto et du Rassemblement Héritage et modernité Alexandre Barro Chambrier ont procédé à la signature d’un Accord politique instituant l’adoption de candidatures uniques lors des législatives et des locales prévues se tenir le 6 octobre prochain.

Pour le premier responsable de l’UN, cet accord marque un tournant décisif dans le combat pour le changement et l’alternance. «Il est  la preuve évidente de leur patriotisme et de leur abnégation. Il fixe enfin la voie à suivre pour la conquête de l’Assemblée Nationale, par l’acquisition de la majorité absolue de ses membres», a-t-il souligné.

Une position partagée par Alexandre Barro Chambrier qui a relevé que l’obtention d’une majorité à l’assemblée nationale ouvrira la voie à un schéma politique dans le ciel gabonais. La conquête de cette majorité étant un objectif que chaque candidat devra s’atteler à rendre possible. Elle sera «une avancée significative pour la mise en place d’une plateforme revendicative et l’exécution d’une nouvelle offre politique, partant de la révision constitutionnelle et institutionnelle, de la limitation des mandats, du respect de la séparation des pouvoirs, entre autres, et du redressement économique et social par le retour de la confiance», a indiqué le président du RHM.

Après la signature dudit accord les militants et sympathisants des deux formations ont eu le privilège d’assister également à la présentation des candidats consensuelle qui selon le président de la commission de désignation par ailleurs secrétaire exécutif de l’Union nationale le  Dr Minault Maxime Zima Ebeyard est le fruit d’une concertation de plusieurs mois qui ont abouti à cet accord qui fera date dans le landernau politique Gabonais.

Laissez votre commentaire