Elections 2018: la famille Tchango roulée dans la farine par le PDG

Marc et Gabriel Tchango

Ayant renoncé à participer au second tour de l’élection législative suite à des arrangements prétentieux pour favoriser la victoire du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) dans le 4e arrondissement de la commune de Port-Gentil, le candidat indépendant Marc Tchango, serait victime d’une arnaque politique de la part de ceux qu’il croyait être ses alliés.

En effet, selon l’hebdomadaire Moutouki du jeudi 25 octobre 2018, le deal ayant conduit Marc Tchango à se retirer de la course aux législatives serait l’octroi du poste de Maire de la commune de Port-Gentil à son paternel Gabriel Tchango. Celui qui avait créé la surprise grâce à ses résultats impressionnants aurait été reçu « au très haut lieu » pour discuter de sa reddition.   

Outre cette proposition, « les émergents auraient promis au fils Tchango un poste de Maire adjoint au 4e arrondissement de la capitale économique et des postes techniques pour les proches de ce dernier », rapporte une source à notre confrère. Cela en contrepartie de son désistement au profit du pdgiste Marcelin Moussavou soutenu par l’Ajevien Noel Mboumba. De tels arrangements au mépris du soutien de l’électorat qui l’a accompagné au premier tour du scrutin, sont donc perçus comme une marque de trahison de la part de celui en qui la population avait mis toute sa confiance et entendait légitimer au second tour.  

Chose encore plus marquante qui démontre qu’on serait dans un jeu de poker menteur, les relations entre son père et le Secrétaire provincial du PDG, Richard Royembo ne seraient pas au beau fixe. Gabriel Tchango ne serait plus dans  les plans du PDG pour prendre la Mairie de Port-Gentil comme convenu. La famille Tchango paiera sans doute le prix de son comportement versatile.

Laissez votre commentaire