Elections 2018: La Cour constitutionnelle entend vider le contentieux ce 13 décembre

Le vendredi 7 décembre dernier, la Cour constitutionnelle a procédé à l’audition des parties impliquées dans les recours électoraux pour lesquels elle a été saisie. Le verdict de ces séances qui portera essentiellement sur la proclamation des résultats définitifs des élections législatives du mois d’octobre dernier, est donc attendu dans les tout prochains jours.

Au lendemain de la publication des résultats provisoirs des élections législatives d’octobre dernier, plusieurs Partis ou groupes politiques et certains candidats indépendants avaient saisi la Haute juridiction en contestation des résultats temporaires publiés par le Centre gabonais des élections (CGE).

Ainsi, les requérants ont été auditionnés devant les juges constitutionnels qui apprécieront et devront rendre le verdict sur les 44 dossiers qui leurs avaient été confiés pour examen. Selon notre confrère de Gabonreview la Présidente de la Haute juridiction Marie Madeleine Mborantsuo  qui a fait l’objet d’attaques personnelles durant les plaidoyers a indiqué que « les recours ne sont pas formulés contre cette juridiction, mais contre d’autres partis ou formations. L’institution n’étant là que pour trancher les litiges».       

Par ailleurs, si l’examen des dossiers par la Cour s’achève dès le début de cette semaine, la proclamation des résultats définitifs pourrait intervenir ce 13 décembre 2018,  et qui devrait être suivie de la convocation de la première session de l’Assemblée nationale en vue de la mise en place du bureau et des commissions.

La conséquence immédiate du verdict rendu par la Cour constitutionnelle sera clairement la démission du gouvernement actuel et la désignation d’un nouveau premier ministre. Toutefois la question demeure quant au lieu où le premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet présentera  la démission de son équipe et s’il le fera solennellement devant la presse comme il est de coutume.

Laissez votre commentaire